icon-donneur-dordre

Bénéfices : Donneurs d'ordre

Grâce à la technologie CLeX, votre entreprise peut engranger un certain volant de bénéfices. La souplesse de fonctionnement et la multitude des fonctions disponibles dans CLeX permettent à toute organisation d’atteindre des objectifs ; non pas standards, mais bien en fonction de vos propres enjeux et de la spécificité de votre éco-système de fournisseurs (taille des entreprises, localisation, secteurs, fragilité financière, dépendance économique, etc). En tant que donneur d’ordre, votre organisation peut puiser dans le panier, ci-dessous, des avantages à utiliser CLeX.

Votre organisation souhaite :

  • Sécuriser sa ‘Supply Chain’ contre les défaillances financières et/ou d’approvisionnement des fournisseurs notamment des sous-traitants fragiles et sensibles,
  • Encourager le déploiement de la digitalisation du cycle « P2P » de l’entreprise (facturation électronique, commande électronique, etc),
  • Profiter de l’escompte fournisseur,
  • Proposer un escompte dit dynamique à ses fournisseurs,
  • Eviter des amendes potentielles de la DIRECCTE et l’effet « name and shame » sur le site : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/sanctions-delais-paiement
  • « Monétiser » vos créances fournisseurs réglées par un tiers et générer une nouvelle source de revenus,
  • Améliorer son BFR avec des renégociations des extensions des délais de règlement (dans le cadre de la réglementation en vigueur),
  • Maintenir le dispositif de règlement anticipé des créances fournisseurs en dette opérationnelle,
  • Créer des délais de règlements pour des achats réglés comptants,
  • Proposer une ressource de liquidités ; pérenne, compétitive et hors bilan à vos fournisseurs,
  • Bénéficier d’un outil supplémentaire dans la négociation/contractualisation de vos acheteurs avec les fournisseurs,
  • Contrôler le recours à l’affacturage de vos fournisseurs,
  • Ne pas nécessairement utiliser vos lignes bancaires pour financer le dispositif fournisseurs,
  • Capitaliser dans sa communication externe sur son action de soutien envers les fournisseurs : (RSE par exemple).

Avantages transverses de ce type de démarche pour le D.O., décomposés par département :

GAINS

ENTREPRISE AU GLOBAL

  • Tirer parti ou stimuler l’escompte fournisseur (contre paiement comptant) et réduire le montant des achats (selon traitement comptable),
  • Utiliser des financiers tiers qui règlent directement les créances fournisseurs afin de protéger vos fonds propres,
  • Ou bien, utiliser une partie du cash disponible pour le règlement anticipé des fournisseurs,
  • Maintenir le programme en dette opérationnelle,
  • Constituer une nouvelle source de revenus,
  • Améliorer fidéliser la relation fournisseurs,
  • Inscrire le dispositif dans une démarche RSE de Financement Durable,
  • Bénéficier d’un argument supplémentaire dans la négociation d’achats,
  • Assurer des règlements fournisseurs selon les termes de la loi LME.

GAINS

DEPARTEMENTS ACHATS/GESTION SUPPLY CHAIN PHYSIQUE :

  • Extension des politiques de déploiement de la digitalisation, de l’EDI
  • > Affiliation fournisseurs, réduction de coûts opérationnels,
  • Fournir un « robinet » de cash disponible pour les fournisseurs en difficulté
  • > Protéger les approvisionnements, le cycle de production,
  • Utiliser le dispositif fournisseur comme levier/outil de négociation des délais de règlement en contrepartie d’un règlement avant échéances contractuelles
  • > Compenser les effets de la loi LME et instaurer escompte ou réduction de prix,
  • Avantage concurrentiel
  • > Amélioration de la relation fournisseur – facilitation dans les efforts de sourcing.

GAINS

COMPTABILITE FOURNISSEURS :

  • Transactions comptables digitales/dématérialisées
  • > Dématérialisation des factures, avoirs, litiges, archivage centralisé,
  • Réduction du nombre d’appels/demandes fournisseurs pour connaitre la situation de leurs factures/encaissements futurs
  • > Le poste client du fournisseur en ligne avec gestion collaborative des litiges,
  • Réduction des coûts opérationnels dans votre organisation et également chez le fournisseur
  • > Réduction du personnel pour la saisie des informations,
  • Automatisation et fiabilisation des traitements de transactions
  • > Rapidité du débouclages de flux : accrochage commande factures, détection litiges, demande d’avoirs,
  • Encours fournisseurs quantifiable plus tôt
  • > Visibilité unique toutes filiales, tous fournisseurs,
  • Baisse du montant des achats
  • > Selon traitement comptable de l’escompte.

GAINS

TRESORERIE/FINANCE :

  • Visibilité sur les encours fournisseurs grâce à la digitalisation des flux
  • > Accès centralisé à l’information comptable (avant débouclage),
  • Prise d’escompte (présents CGA/CGV) ou revenu équivalent via un tiers financier
  • > Nouvelle source de revenus tirée du produit de l’escompte,
  • Choix des partenaires de financement (multi-financiers)
  • > Compétitivité et simplicité des offres de règlement anticipé,
  • Contrôle de l’utilisation par les fournisseurs des lignes de crédit attribuée par la banque au D.O.
  • > Affacturage versus Reverse Factoring,
  • Soutien financier tangible et compétitif apporté aux fournisseurs
  • > Pas de perturbation dans la production et donc pas d’impact négatif sur le revenu clients.

Recommandations clients

  • Ces années de collaboration commune et enrichissante se sont traduites par une constante amélioration de l’offre de service à nos fournisseurs. Nous avons conjointement optimisé la présentation ainsi que la gestion globale du dispositif pour le bénéfice de nos fournisseurs.

    Groupe Airbus

    Direction de la Trésorie
  • En recherche de levier en 2009 pour optimiser la trésorerie et le besoin en fonds de roulement du Groupe, la Trésorerie d’ Alcatel-Lucent a souhaité analyser l’opportunité d’un recours au Supply Chain Finance/reverse factoring.
    Pour valider l’intérêt d’un tel programme nous avons décidé d’effectuer un business case conduit par des experts du métier pouvant justifier de la mise en place d’un tel programme chez un groupe de notre taille et ayant suffisamment de contacts auprès des sociétés financières et des banques agissant dans ce domaine à l’international. Nous avons retenu Corporate LinX dont la proposition ainsi que l’expérience des consultants nous a paru répondre à nos besoins dans le cadre de cette phase d’analyse. Leur proposition de portail transactionnel de dématérialisation nous a paru également performante, simple à installer et à utiliser.
    Nous avons fourni à CLX un accès à nos bases de données et systèmes Achat qui leur a permis de conduire une analyse sur les impacts d’un tel projet pour notre Groupe. Ils ont su mettre en valeur les atouts et inconvénients du programme au regard de notre profil métier et établir plusieurs propositions/hypothèses notamment en segmentant les fournisseurs et les pays d’application du modèle. Leur approche multi-banque était clairement un plus que nous avons apprécié. L’analyse a été marquée par une collaboration de qualité, efficace et réalisée dans des délais très satisfaisants.
    Malgré l’intérêt de l’analyse, les priorités du moment nous conduisent à repousser le déploiement d’un tel programme, mais nous avons apprécié la collaboration avec Corporate LinX.

    Alcatel-Lucent

    Trésorier en charge de l’optimisation de la trésorerie opérationnelle
  • Le choix de Corporate LinX comme prestataire expert permettant d’évaluer et de prévoir comment élargir notre offre de paiement anticipé pour nos fournisseurs dans un cadre multi-banques a répondu à nos attentes. La qualité des livrables a permis de mieux appréhender l’organisation des phases suivantes. Leur expertise de ce type de programme dans un contexte français et européen combinée à une solution technique dédiée (portail CLeX) pour la gestion de ce type d’initiatives ouvre des perspectives positives pour notre groupe. La collaboration sur base partenariale s’est déroulée dans un contexte plaisant de confiance mutuelle.

    Auchan

    Responsable Recouvrements
  • Très fier des équipes achats, IT et Finance Bel qui ont contribué à cette solution innovante : – source de transparence sur les encaissements futurs et de liquidités facile d’accès pour nos fournisseurs – source de productivité, d’amélioration des process purchase to pay et d’optimisation du cash pour Bel. Un énorme travail des équipes de Corporate LinX.

    Groupe BEL

    Contrôleur Financier Investissement
  • En juin 2011, nous avons fait appel à la société Corporate LinX afin de mettre en place un programme dit de Reverse Factoring destiné à fournir des services en ligne et à forte valeur ajoutée à nos fournisseurs ainsi qu’une proposition de règlement anticipé de leurs créances avec Dia France. Le programme a été constitué en quelques mois afin d’être opérationnel avant fin 2011. A ce titre, Dia France n’ayant que peu d’expérience dans le domaine du Reverse, s’est appuyée sur l’expérience de Corporate LinX afin de construire un programme fournisseur différentiant et une recherche en financiers susceptibles de participer à notre propre programme. La création des supports multi-langues destinés à la communication fournisseurs ainsi que la démarche auprès de nos fournisseurs ont également fait partie du périmètre de service. J’ajoute que l’équipe Dia conserve un bon souvenir de la collaboration effectuée dans un esprit partenarial avec Corporate LinX.

    DIA France

    Responsable Trésorerie
  • A l’origine du projet, la Trésorerie Groupe a mandaté Corporate LinX (CLX) sur les phases de faisabilité puis de réalisation de notre programme fournisseurs intitulé Faurecia-Direct. Constamment en contact avec CLX, aucune étape n’a été laissée au hasard, en sachant qu’un projet de ce type comprend de grands chantiers incluant travaux juridiques, informatiques, marketing. Il faut également considérer que la documentation fournisseurs qui décrit les avantages du programme ou que les documents de support pour les CACs, ou ceux pour la formation interne sont tous aussi importants afin de se donner tous les moyens pour atteindre les objectifs d’un tel dispositif dédié à nos fournisseurs. Faurecia-Direct nous a permis de mieux connaître certains fonctionnements internes de notre organisation et notamment la relation que nous entretenons avec nos partenaires fournisseurs et leur proposer ainsi de nouveaux services adaptés.
    Le choix de financiers alternatifs a permis ; de ne pas utiliser nos propres lignes bancaires et que nos fournisseurs bénéficient de financement avec un engagement réel tant sur les conditions tarifaires compétitives que les durées. Notre collaboration a donc été vraiment positive et nous avons confié à CLX la gestion de notre programme dorénavant commun, Faurecia Direct sur plusieurs années . Un partenaire fiable.

    Faurecia

    Trésorier Groupe
  • L’offre de Corporate LinX est la plus complète et la plus flexible que nous avons trouvée sur le marché. Leur solution technique est facilement adaptable pour la mise en place et de gestion du Reverse Factoring pour une grande organisation internationale. Leur approche multi-banques ainsi que leur politique de partenariat avec leurss clients rend la collaboration avec Corporate LinX efficace et innovante.

    Alcatel Lucent

    Operation Group/Procurement & Design to cost Procurement Processes & Systems Director
  • Le choix de Corporate LinX comme prestataire expert permettant d’évaluer et de prévoir comment élargir notre offre de paiement anticipé pour nos fournisseurs dans un cadre multi-banques a répondu à nos attentes. La qualité des livrables a permis de mieux appréhender l’organisation des phases suivantes. Leur expertise de ce type de programme dans un contexte français et européen combinée à une solution technique dédiée (portail CLeX) pour la gestion de ce type d’initiatives ouvre des perspectives positives pour notre groupe. La collaboration sur base partenariale s’est déroulée dans un contexte plaisant de confiance mutuelle

    Groupe Auchan

    Responsable Recouvrements
  • Lors de la scission avec Carrefour, Dia a souhaité mettre en place son propre programme de Reverse Factoring. Mais, si les bénéfices de cette démarche étaient clairs pour nous comme pour nos fournisseurs, nous ne savions pas comment construire un tel programme qui était géré par l’entité Finifac de Carrefour jusqu’alors. Après un rapide tour des offreurs sur ce segment, nous avons donc convoqué Corporate LinX (CLX) qui semblaient les seuls à pouvoir prendre en main toutes les étapes pour construire notre propre programme de Reverse.
    Une fois les objectifs définis, leur offre ‘clés en main’ a permis de nous reposer sur l’expertise de CLX. Du conseil, à la mise en place du projet, leur expérience technique en passant par l’appel d’offres de financement, les documents marketing, leur cellule de déploiement auprès des fournisseurs, ils ont tout fait.
    CLX a également permis à notre CAC de comprendre que ce programme maintiendrait notre dette fournisseurs et ne faisait pas courir de risque de requalification.
    Le timing était serré, ce programme a été monté en quelques semaines malgré le fait que chez Dia, nos équipes étaient peu disponibles car surtout mobilisées à gérer l’après scission Carrefour.
    Partenaire rapide et efficace.

    Dia France

    Trèsorière
  • Votre groupe a ouvert un chantier dit de « reverse factoring », dans quel objectif ?
    L’objectif de ce projet lancé il y a plus d’un an a en fait évolué avec le temps. Plutôt que de mettre en place un reverse factoring standard, l’idée de base est d’adopter une démarche RSE à l’égard de nos fournisseurs, dans un contexte de prix du lait très déprimé et de difficultés de financement, souvent, pour les producteurs de lait. Nous avons donc envisagé de leur proposer de les payer plus tôt. La démarche n’était pas d’allonger nos délais de paiement au détriment des fournisseurs, d’autant que nous voulions en même temps utiliser notre cash disponible. Or celui-ci a depuis été utilisé avec l’acquisition de Materne Montblanc (850 millions d’euros).  Le projet reste d’actualité toutefois et nous sommes prêts à dégrader légèrement le BFR du groupe sachant que payer par avance nos fournisseurs représente un placement optimal, fondé sur notre connaissance du risque de contrepartie et rémunéré par un escompte, et sur le constat qu’il est de plus en plus difficile de placer son cash à des taux positifs.

    Où en est le projet ?
    Compte-tenu du contexte délicat des producteurs de lait, et de la complexité du projet avec des fournisseurs ayant déjà des délais très courts nous avons décidé de surseoir pour l’instant à la mise en place du projet à leur égard. Nous allons l’orienter vers nos autres fournisseurs, qui sont payés à 60 jours ou plus. Et une solution multi-pays nécessiterait de prendre en compte les contraintes réglementaires variables selon les pays, le périmètre sera limité à la France pour commencer. Nous sommes en train de tester la volonté de certains fournisseurs à utiliser notre solution et à partir des résultats, nous verrons si les volumes justifient un montage et l’intervention d’un financier extérieur.  D’ores et déjà, nous constatons que le projet est très structurant : il implique les services achat, comptable, informatique et demande une vraie conduite du changement. Les sujets qu’il aborde sont ceux qui sont délaissés d’ordinaire, comme l’optimisation de la comptabilité fournisseurs, la rationalisation des campagnes de paiement etc…avec des gains de productivité à la clé. Nous tablons au minimum pour commencer sur une centaine de fournisseurs et sur un encours d’au moins 10 millions d’euros de factures payables à 60 jours, auquel cas le montage serait amorti en un an tout mettant nos liquidités au service de l’économie. A terme, les encours peuvent être beaucoup plus élevés.

    Ferez-vous appel à des banques ?
    Nous sommes dubitatifs sur les offres de reverse factoring des factors/banques car celles-ci s’intéressent surtout aux gros fournisseurs, les problématiques de KYC ayant tendance à les rendre sélectives. En outre, leurs solutions ne sont pas neutres pour les fournisseurs et apparaissent souvent comme de l’affacturage dans les statistiques de la Banque de France. Enfin, leur intervention recouvre des coûts cachés éventuels. Nous sollicitons plutôt des Fintechs, comme Corporate LinX qui ont une expertise et des produits plus aboutis, et pour le financement  du programme peuvent associer via des Fonds Communs de Titrisation (FCT), des investisseurs de moyen et long terme.

    Groupe BEL

    Directeur du financement et de la trésorerie de Fromageries Bel
  • Europcar s’est fixé pour ambition de compter parmi les principaux acteurs mondiaux du secteur de la mobilité en offrant des solutions innovantes et adaptées pour répondre aux besoins de ses clients en matière de déplacements personnels et professionnels.  En 2017, plus de 7,5 milliards de km ont ainsi été parcourus par les clients du Groupe à travers ses services de location de véhicules ou d’autopartage.

    En favorisant l’usage à la possession de véhicules, l’économie de fonctionnalité est au cœur du business modèle d’Europcar, limitant ainsi l’utilisation de ressources liées à la fabrication de véhicules et les consommations de carburant grâce à une flotte récente (période moyenne de détention des véhicules d’environ 9 mois) et embarquant les dernières technologies de consommation et d’émissions. Cependant, de par sa présence internationale, ses nombreuses activités et le secteur dans lequel il opère, le Groupe est conscient des enjeux environnementaux auxquels il doit faire face mais également de l’empreinte sociétale et sociale qui est la sienne. Le Groupe est convaincu que la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) est un facteur clé de réussite et de pérennité pour mener ses activités et atteindre ses objectifs de croissance.

    Dans cette perspective, Europcar a créé « Commit Together ! », une stratégie pionnière sur son marché articulée autour de quatre grands engagements qui apparaissent tous comme autant de priorités pour une réussite durable pour le Groupe. Cette stratégie, validée par les instances de gouvernance du Groupe, est le fruit d’une consultation et d’une analyse des attentes en matière de RSE de ses principales parties prenantes (collaborateurs, fournisseurs, clients, investisseurs et franchisés) ainsi que d’une analyse des impacts, risques et opportunités liées.

    EUROPCAR

  • Corporate LinX intervient en tant que prestataire de service et partenaire auprès de Finifac, la société financière du Groupe Carrefour spécialisée dans le financement des créances commerciales des fournisseurs du 2ème groupe mondial de distribution

    Groupe Carrefour

    FINIFAC
  • Dans le cadre de la collaboration avec Corporate LinX pour la faisabilité de mise en place de notre propre démarche pour proposer des services à valeur ajoutée à nos fournisseurs, leur connaissance du réseau bancaire et factors s’est révélée un atout pour la RATP. Le financement d’un programme de Reverse Factoring et ses impacts bilantiels pour la RATP comportent des spécificités particulières. Nous avons donc demandé à notre partenaire de nous accompagner sur la formalisation et la documentation du besoin en financement pour nos fournisseurs sur le plan financier mais également sur les impacts juridiques éventuels. La bonne connaissance par Corporate LinX du réseau de financiers capables d’offrir des conditions financières dans les conditions édictées par la RATP ; ainsi que les rouages de tels montages se sont montrées jusqu’à présent une valeur ajoutée pour les spécificités de notre organisation. Par ailleurs, Corporate LinX a su travailler de manière transverse entre les achats, la comptabilité fournisseurs, la fonction SI ainsi que la trésorerie, ce qui a permis de rendre la démarche plus cohérente et efficace.

    RATP

    Trésorerie et Financements
  • La collaboration avec Corporate LinX concerne la faisabilité d’un programme de Reverse Factoring . Elle démontre leur expertise et savoir-faire concernant tous les éléments nécessaires pour la mise en place d’un tel dispositif. Le format de base du Reverse est élargi à un service à valeur ajoutée pour nos fournisseurs. En outre, la mise au point d’un tel programme permet à notre organisation de bénéficier de réels avantages métier. La démarche consiste donc à faire adhérer au projet les départements concernés par le poste fournisseurs. Nous espérons qu’une telle collaboration avec CLX se poursuivra jusqu’à la mise en place du programme, afin d’atteindre l’objectif d’offrir à nos fournisseurs ainsi qu’à la RATP la meilleure valeur ajoutée possible grâce à ce Reverse Factoring collaboratif.

    RATP

    Développement des Achats
  • Notre projet a été lancé dans un contexte de négociation de nos achats et de restructuration de la dette pour lesquelles la confiance des fournisseurs et de nos investisseurs était primordiale. De plus, le niveau de BFR devait être maintenu en regagnant de l’EBITDA. Ce projet devait également aider des fournisseurs en difficulté notamment ceux fragiles financièrement et qui sont stratégiques pour notre métier. L’accès plus restreint au crédit court terme ainsi que pour certains la fluctuation des devises ont renforcé ce besoin de leur fournir un accès à notre programme leur proposant du financement grâce à des partenaires financiers.

    Un plan d’action pour chacune de nos enseignes en fonction de leurs spécificités a été mis en œuvre. Les travaux ont permis de revoir la base fournisseurs et de vérifier la bonne application des conditions contractuelles et les conditions de règlement appliquées.

    Il a fait sens de travailler en partenariat avec Corporate LinX notamment mais pas seulement sur les aspects prix de leur prestation, les délais et la qualité des travaux.

    Vivarte

    CFO - Groupe Vivarte